Home / Ressources / Biographies / Henry Ford – Biographie

Henry Ford – Biographie

 
Henry Ford, business-man ingénieur, inventeur des méthodes de productions industrielles modernes

Né le 30 juillet 1863 à Dearborn (Michigan) et y est mort le 7 avril 1947.

Il est l’aîné d’une famille de six enfants d’immigrants irlandais. Destiné à reprendre la ferme familiale, il démontre cependant de grands talents pour l’ingénierie à partir de douze ans. A partir de quinze ans, il construit même son premier moteur à vapeur. Il part ainsi à 17 ans pour Detroit : la capitale industrielle des Etats-Unis d’alors. Il vit de petits boulots puis quitte la ville, subsistant mal, et rencontre sa future femme, Clara Jane Bryant. En 1891, Henry Ford revient à Détroit avec elle et est embauché par la Detroit Edison Illuminating. Devenu ingénieur en chef en 1893, ses travaux sur une machine muée par la vapeur s’accélère. La première voiture de Ford fut finie en juin 1896.

Ford démissionne de la société Edison et fonde le 5 août 1899, avec le soutien de l’industriel William H. Murphy, la Detroit Automobile Company dans le but de produire des automobiles. Sans succès, l’entreprise est dissoute en janvier 1901. Ils créent une nouvelle entreprise : la Henry Ford Compagny. Ford parvient à faire connaître son entreprise au grand public en battant un pilote réputé sur le circuit de Grosse-Pointe sur un modèle qu’il a imaginé, mais il repousse sans cesse la sortie de son automobile. En 1902, il abandonne la Henry Ford Company, qui deviendra Cadillac Motor Car. Le 16 juin 1903, Henry Ford lance son automobile au sein de l’entreprise Ford Motor qu’il a créé avec quelques actionnaires. Il en prendra le contrôle total en 1919.

Octobre 1908 : la Ford T est lancée sur le marché. Elle le domina pendant près de vingt ans. Henry Ford démocratise l’automobile avec cette idée simple : baisser fortement le prix de vente par une rationalisation de la production. Il invente le modèle de chaîne d’assemblage, prolongeant ainsi « l’organisation scientifique du travail » de Taylor et pousse à la standardisation : « Vous pouvez choisir la couleur pourvu qu’elle soit noire ». Après la Première Guerre mondiale, la Ford T équipe près d’un ménage américain sur deux, parmi ceux qui possèdent une voiture. Il instaure les journées de huit heures, les trois huit et le salaire quotidien de cinq dollars (contre 2,34 en moyenne à l’époque). Cependant les conditions de travail se dégradent vite et deviennent intenables en 1930 : son opposition systématique à toute forme de syndicalisme et leur répression brutale par son personnel de sécurité ainsi que le manque de hausse des salaires et les cadences infernales multiplient les incidents.

Son antisémitisme avéré dégrade son image. Henry Ford est l’un des plus célèbres donateurs étrangers d’Adolphe Hitler, et il est récompensé en 1938 pour ce soutien durable avec la « Grand-Croix de l’Aigle allemand », plus haute décoration nazie pour les étrangers. Ses usines participent activement de l’effort de guerre américain mais aussi allemand. Ford produira près de 90% des half-tracks de la Wehrmacht d’après l’historien Pierre Abramovici.

Décédé le 7 avril 1947, à Dearborn, ses méthodes de gestion sont toujours enseignées.

About Nicolas MOULIN

Nicolas Moulin est étudiant à Euromed Management après trois ans de CPGE ECS au lycée Pierre de Fermat. Membre de 2012 à 2013 de la commission SimONU , qui organise des simulations de négociation de type ONU et qui participe aux différents MUN européens et américains, il était responsable simulation et Think Tank au sein de cette commission. Zones de prédilection : Europe et Etats-Unis.

Check Also

Syrie : Anatomie d’une guerre civile – Adam BACZKO, Gilles DORRONSORO et Arthur QUESNAY – Fiche de lecture

 Paru en 2016, ce livre est le fruit d’un travail collectif de recherche apportant un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.