Thaïlande : un changement dans la continuité - Les Yeux du Monde

Thaïlande : un changement dans la continuité

Le 16 mai 2011, Yingluck Shinawatra était propulsée à la tête de son parti, le Pheu Thai. Aujourd’hui, elle est en phase de devenir le nouveau Premier ministre de la Thaïlande, succédant ainsi à son frère Thaksin Shinawatra, ancien Premier ministre thaïlandais de 2001 à 2006. Alors changement oui, mais dans la continuité.

Changement tout d’abord car le pays était jusqu’alors dirigé par le parti rival du Pheu Thai, le Parti démocrate. A sa tête se trouve Abhisit Vejjajiva, homme politique thaïlandais entré en fonction en décembre 2008 et pris pour cible par les Chemises rouges de l’UDD lors des manifestations politiques thaïlandaises de l’année dernière. Les revendications visaient alors des élections anticipées, élections qui n’auront finalement lieu qu’à la date initialement prévue par les textes, à savoir ce dimanche 3 juillet 2011.

Hier les élections législatives se sont ainsi soldées par la victoire incontestable du Pheu Thai, parti populiste thaïlandais et de son meneur, Yingluck Shinawatra. Ce nom n’est pas inconnu des Thaïlandais et pour cause : Yingluck Shinawatra est la sœur de Thaksin Shinawatra, ancien Premier ministre thaïlandais renversé lors du coup d’état de décembre 2006. Le changement laisse alors place à la continuité.

Le 19 septembre 2006, la Thaïlande est le théâtre d’un coup d’état militaire visant à renverser le Premier ministre en fonction, Thaksin Shinawatra. Assiégé, celui-ci n’a alors d’autre choix que de se rendre. Poursuivi pour malversations financières, corruption et terrorisme pour son soutien présumé aux manifestations de 2010, Thaksin Shinawatra est aujourd’hui exilé à Dubaï où il échappe à ses peines d’emprisonnement. Cet exil n’est pas définitif : réjoui par la victoire de son camp aux élections législatives, celui-ci s’est dit prêt à revenir dans le pays. Mais “revenir en Thaïlande ne veut pas nécessairement dire revenir à la politique” a t-il récemment signifié car par l’intermédiaire de sa sœur, son influence persiste malgré tout.

Yingluck Shinawatra a fait de ce lien de parenté sa force et en est aujourd’hui récompensée. Mais il ne s’agit pas là que d’un simple lien de sang : élevée dans l’ombre de son ainé, Yingluck Shinawatra est avant tout connue pour ses talents d’entrepreneuse, peu pour ses acuités politiques. Sur ce terrain, son idéologie suit donc naturellement celle de son frère avec qui elle a beaucoup appris, bien que celui-ci ait récemment déclaré vouloir prendre sa retraite et ne plus vouloir se mêler des affaires politiques de son pays.

Yingluck Shinawatra aura fort à faire pour rétablir la situation économique et sociale dans le pays. Mais elle pourra compter sur l’aide de son frère, qui en dépit de son intention pourrait bien revenir sur le devant de la scène thaïlandaise dans un futur proche. Une affaire de famille en quelque sorte.

About Boris HERTZOG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *