Qu'est-ce que le Forum de Davos ? - Les Yeux du Monde

Qu’est-ce que le Forum de Davos ?

Le Forum Economique Mondial dit "Forum de Davos" est devenu un rendez-vous annuel incontournable de la sphère économique et politique.
Le Forum Economique Mondial dit “Forum de Davos” est devenu un rendez-vous annuel incontournable de la sphère économique et politique.

Réunion internationale annuelle qui s’est tenue pour la première fois en 1971, le forum de Davos est l’un des rendez-vous internationaux majeurs du monde politique et économique. Né de la volonté de Klaus Schwab, professeur d’économie à l’Université de Genève, il a réuni lors de sa première édition plus de 400 dirigeants d’entreprises pour un « European Management Symposium ».  Parrainé par la Commission européenne et soutenu par diverses associations industrielles européennes, l’orientation du Forum est alors essentiellement économique. D’abord « European Management Forum », il est rebaptisé Forum de Davos en 1987 et a le statut d’une organisation à but non lucratif dont le siège est à Genève. Doté d’un budget de 200 millions d’euros, il est financé par ses 1000 entreprises membres. Si ce forum a d’abord été l’occasion pour les dirigeants économiques de réfléchir aux questions liées aux modes de management, le professeur Schwab ayant développé une approche fondé sur une implication poussée des parties prenantes (stakeholder management approach), le Forum se meut rapidement en un lieu de débat politique et géopolitique. L’invitation à partir de 1974 de dirigeants politiques illustre cette nouvelle orientation. Le Forum tente d’être une enceinte de discussion dans le nouveau contexte mondial défini par les événements de 1973. Le forum se veut désormais être une tribune neutre et impartiale permettant la résolution de conflits internationaux. Ainsi de la Déclaration de Davos par la Grèce et la Turquie afin de calmer les tensions entre les deux pays ou encore de la rencontre entre Shimon Peres et Yasser Arafat en 1994 concluant un accord sur Gaza et Jericho. Les sujets d’intérêts du forum se sont également élargis et comprennent les questions relatives à la santé ou à l’environnement. D’autres formations existent afin de consolider les activités du Forum telles que la Réunion annuelle des nouveaux champions en Chine et les diverses réunions régionales. A cela s’ajoute des initiatives thématiques axées par exemple sur le développement de l’entrepreneuriat social.

Une solution pour la gouvernance mondiale ?

Le Forum de Davos réunit aujourd’hui fin janvier des responsables économiques et politiques mais également des membres d’ONG, du monde universitaire ou encore de la sphère religieuse. En regroupant ce que Samuel Huntington qualifie d’ « élite mondiale », le Forum de Davos pose plusieurs questions quant à la gouvernance mondiale. Son évolution vers des thématiques essentiellement politiques et internationale tend à remettre en cause les structures internationales, onusiennes ou régionales, ainsi que d’autres comme le G8 ou le G20. Le fondement idéologique du forum est fréquemment remis en cause. S’il permet de renforcer les actions menées par certaines agences de l’ONU grâce à un partenariat noué en 1998 (Global Health initiative, Global Education Initiative, Partnership Against Corruption Initiative), il n’en demeure pas moins non démocratique. Considéré comme trop libéral, il a fait l’objet de nombreuses manifestations o dénonçant son pouvoir croissant sur les orientations de la gouvernance internationale. La création du Forum Social Mondial créé en 2001 à Porto Alegre illustre ce constat et met en exergue les lacunes d’un forum qui se donne pour mission « d’améliorer l’état du monde ». L’ouverture croissante du forum à la société civile et l’orientation de ses rapports, s’intéressant de plus en plus aux inégalités, tend à relativiser ces critiques. Néanmoins, la critique la plus importante qui pourrait être formulée à l’encontre du forum réside dans sa structure même : il n’a souvent vocation qu’à discuter des grands enjeux sans créer d’actions concrètes.

 

About Jessica SOME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *