Etats-Unis Pakistan : Rien ne va plus
Home / Actualité / Actualités analysées / Etats-Unis Pakistan : Rien ne va plus

Etats-Unis Pakistan : Rien ne va plus

 

La nouvelle a suscité une vague d’émotion et de protestation chez les officiels américains. Le Dr. Afridi, un médecin pakistanais ayant aidé la CIA dans sa victorieuse traque de Ben Laden, vient d’être condamné à une peine de 33 ans de prison pour trahison.

Cette nouvelle tombe dans un contexte de forte tension entre les deux « alliés ». Les convois de ravitaillement de l’OTAN à destination de l’Afghanistan ne peuvent plus, depuis six mois, traverser le territoire pakistanais. Cela s’explique aisément. Les frappes de drones américains de ces derniers mois ont tué plus d’une trentaine de soldats pakistanais et des dizaines de civils. Des accrochages ont eu lieu à la frontières Afghano-pakistanaise entre soldats américains et pakistanais. D’une manière générale, le régime militaire pakistanais, ultra-nationaliste, ne supporte plus la violation permanente de sa souveraineté. Face à cela, les Etats-Unis ont annoncé la prochaine division par deux de leur aide (colossale) au Pakistan.

Les deux pays semblent avoir complètement perdu patience et sens diplomatique.

Le Pakistan (et les militaires qui le dirigent) ne comprend-t-il pas qu’il ne peut vivre sans les aides américaines ? Les Etats-Unis ne réalisent-ils pas qu’ils procèdent, sans ménagement et sans même essayer de préserver les apparences, à des actes d’ingérence illégaux et outrageants sur un allié très encombrant mais indispensable ?

En effet, l’attitude des Etats-Unis face à ce nouvel « accident » est troublante. En donnant une signification politique à une décision de justice, ils nient la possibilité, pour le Pakistan, d’avoir une justice indépendante (alors même que c’est une des rares institutions qui fonctionne « relativement bien » selon nos canons démocratiques)! De plus, de quel droit les officiels américains se permettent-ils d’émettre un jugement sur une décision de justice d’un Etat souverain sur un de ses citoyens ? Le Pakistan, baigné depuis sa naissance dans une idéologie très nationaliste, ne manque pas de raisons de s’offusquer.

On peut comprendre que les Etats-Unis « fatiguent ». Les Pakistan est, de facto, une dictature militaire, un narco-état. Que dire des liens troublants entre l’ISI (les tout puissants services secrets pakistanais) et les talibans, du fait que Ben Laden se cachait en toute impunité au Pakistan ? L’heure, pour l’OTAN, étant au retrait d’Afghanistan, l’allié pakistanais devient moins indispensable…

Et pourtant ! Il y a fort à parier que, quand l’OTAN se retirera, les services pakistanais « prendront le relai ». Les militaires pakistanais ont toujours considéré l’Afghanistan comme leur pré carré, leur « profondeur stratégique » en cas de nouveau conflit avec l’Inde. Pour les Etats Unis, garder une influence sur le Pakistan, c’est pouvoir agir pour la future (et difficile) stabilité de l’Afghanistan : on sait que l’ISI s’est toujours très bien accommodé d’un Afghanistan aux mains des talibans ! Jouer la rupture avec le Pakistan, c’est condamner l’Afghanistan.

About Sylvain ZUBER

Sylvain Zuber est étudiant en dernière année à HEC Paris. Passionné d'histoire et de géopolitique, il est rédacteur pour Les Yeux du Monde depuis novembre 2011.

Check Also

Netanyahu en Inde : les enjeux économiques et géopolitiques

 Le chef du gouvernement israélien a rendu visite à son homologue indien Narenda Modi la …

2 comments

  1. N'avez vous pas l'impression que l'Afghanistan est condamné depuis belle lurette !?

    Et le risque ne serait-il pas au fond une alliance entre les Talibans Afghans et le régime Pakistanais, avec les conséquences géopolitques que celà entrainera sur le climat dans la région … les Etats-UNis ne sontils pas en ce sens en train de préparer le "coup d'après", càd entamer un rapprochement plus étroits avec l'Inde contre le Pakistan ET l'Afghanistan ?

    Les mois qui viennent nous réservent quelques évènement tristement annoncés, mais aussi sans doute quelques surprises.

  2. L'alliance entre les talibans (du moins entre certains talibans) et les Pakistan est naturelle, et ancienne! C'est avec l'appui des services pakistanais que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan. Pourquoi? Car le Pakistan veut pouvoir controler son "pré carré", et pour cela, il a besoin que l'Afghanistan soit stable et sécurisé. Or, les services pakistanais se sont rendus compte que seuls les talibans étaient capables d'apporter sécurité et stabilité au pays.

    L'enjeu, le seul enjeu réaliste, c'est de faire en sorte que ce soient de "bons talibans" qui prennent le pouvoir, ie des talibans qui rejettent l'idée d'un jihad globalisé. En gros, des talibans qui ne menaceront pas les intérets américains. Et il y en a!

    On oubliera bien vite les souffrances des femmes afghanes… Et après tout, la question n'est pas si évidente que ça: vaut-il mieux accepter le régime des talibans (avec ce qu'il induit d'obscurantisme) et la paix et la sécurité ou bien soutenir à bout de bras un régime faussement démocratique qui ne peut que faire durer une guerre civile qui saigne le pays presque en continu depuis plus de trente ans? Tourné autrement: quand la victoire est impossibe, ne vaut-il mieux pas s'assurer que la défaite soit la moins amère possible?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.