Home / Actualité / Amérique / Le G2 : entre coopération et désaccords

Le G2 : entre coopération et désaccords

 

Il y a quelques années encore, la Chine n’était pas considérée comme une grande puissance. Pourtant, peu à peu, l’Empire du Milieu s’est imposé comme un partenaire incontournable à l’échelle mondiale, jusqu’à devenir désormais la deuxième puissance économique mondiale (en terme de PIB). Ses différences avec les Etats-Unis ont conduit les experts à parler d’un G2, composé par les puissances américaines et chinoises.

Les relations entre ces deux leaders mondiaux apparaissent de prime abord comme complémentaires. Si les Etats-Unis sont les premiers importateurs au monde, la Chine est la première puissance exportatrice. Elle détient d’ailleurs des réserves considérables en bons du Trésor américain, d’où une relation de dépendance entre les Etats-Unis, dont la dette est financée en dollars par la Chine, et la cette dernière qui doit éviter une chute du dollar préjudiciable à ses avoirs. Mais la main tendue par Barack Obama à Hu Jintao est peut-être une simple preuve de pragmatisme, la Chine étant désormais le moteur du monde.

A ce jour, les défis restent nombreux. Les tensions sur les relations économiques des deux pays se multiplient, les Etats-Unis voyant d’un mauvais œil le fait que sa dette vis-à-vis de la Chine augmente irrémédiablement. Les Etats-Unis ont souvent recours à des pratiques discriminantes afin de taxer les produits chinois et fustigent la faiblesse du yuan. Pékin, de son côté, souhaiterait pouvoir court-circuiter le dollar, en utilisant par exemple un panier de monnaie pour fixer le prix du pétrole. La concurrence sur les matières premières, notamment en Asie centrale mais aussi en Afrique, se fait de plus en plus forte. La Chine est d’ailleurs devenue le premier client de l’Arabie Saoudite pour le pétrole, devant les Etats-Unis. Sur un plan plus stratégique, Chine et Etats-Unis s’opposent notamment en Corée ou sur la question de l’Iran, mais également sur le cas de Taiwan que Washington protège. Concernant la question du réchauffement climatique, il est clair depuis le Sommet de Copenhague que le monde ne pourra trouver de solutions efficaces sans un compromis américano-chinois des deux plus gros pollueurs de la planète.

Mais aujourd’hui, Chinois et Américains semblent englués dans un rapport de force incessant. Ainsi, si Obama a lancé l’idée d’un G2 informel en 2009, celui-ci va à l’encontre d’un monde multipolaire revendiqué par la Chine. Et si pour le moment, la Chine a besoin de stabilité pour continuer son développement, qu’en sera-t-il des relations avec les Etats-Unis à l’avenir ? En attendant, la méfiance règne entre les deux principaux acteurs du monde…

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

La bataille du rail en Asie, nouveau chapitre de la confrontation sino-japonaise

 Le 15 septembre dernier, Narendra Modi, premier ministre indien, et son homologue japonais Shinzo Abe, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.