Hambourg, premier "smart port" du monde ?
Home / Actualité / Europe / Allemagne / Hambourg, premier « smart port » du monde ?

Hambourg, premier « smart port » du monde ?

 

Le concept de smart city ou « ville intelligente » est en train de révolutionner notre façon de vivre en milieu urbain et ce dans le monde entier. Mais au-delà du quotidien, les échanges avec l’extérieur pourraient aussi devenir plus efficients grâce à l’utilisation de technologies connectées avancées. Le port de Hambourg en Allemagne, qui gère 130 millions de tonnes de fret par an dont 3,6 millions de containers échangés avec la Chine, souhaite ainsi devenir le premier « smart port » au monde. Un projet ambitieux, qui pourrait encore améliorer les performances du commerce international.

Le port de Hambourg, pionnier en matière de logistique navale connectée.

Le port de Hambourg, en Allemagne.

Deuxième ville d’Allemagne, Hambourg possède un port à la fois maritime et fluvial (l’Elbe), qui fait de lui un élément incontournable du développement du commerce extérieur de son pays, mais aussi d’une grande partie de l’Europe. Spécialisé dans le trafic de containers – 9 millions par an – seul le port de Rotterdam le dépasse en Europe sur cette activité. Cependant, le trafic devrait atteindre les 14, voire 17 millions de containers en 2025 alors que le port atteindra ses limites à partir de 11 millions.

En 2013, le programme Hambourg 2025 a été lancé pour répondre à cette problématique. Le but est de créer le premier « port intelligent » au monde, où les installations seraient en permanence connectées entre elles par des technologies avancées. Logistique du port, modélisation des marées, le contrôle serait global et en temps réel. Grâce à leurs smartphones, les conducteurs de camions par exemple seraient guidés vers le point de chargement adéquat et éviteraient les bouchons, donc les ralentissements d’activité.

La technologie, une voie stratégique pour rester compétitif

Le port de Hambourg est considéré comme un cluster dans les nouvelles technologies consacrées à la logistique et à la construction navale. Des investissements sont également faits dans le domaine de l’alimentation énergétique du port – capteurs pour un éclairage en fonction de la présence d’une activité, utilisation d’énergies renouvelables. À travers cela, il s’agit clairement d’utiliser la technologie pour demeurer un acteur concurrentiel au sein de la mondialisation.

Dans un contexte d’augmentation du trafic maritime, le port de Hambourg doit trouver des solutions car il a la particularité d’être situé à 130 km à l’intérieur des terres ce qui l’empêche de se développer à sa guise dans l’espace. La technologie permettrait de passer outre cette situation d’enclave, en rendant efficace sa coordination avec le réseau ferroviaire, routier et fluvial. Devenir un pionnier en matière de port connecté est donc une voie d’avenir pour pérenniser une position de leader. Les ports internationaux sont aujourd’hui vitaux pour la mondialisation, et deviennent ainsi l’objet d’enjeux sécuritaires et stratégiques grandissants.

About Jessy PÉRIÉ

Jessy Périé est journaliste et diplômée d'un Master 2 Géopolitique et Prospective à l'IRIS. Elle est spécialisée dans l'Asie de l'Est, particulièrement sur les questions politiques et géopolitiques.

Check Also

Gaz russe : la Commission européenne accepte les concessions proposées par Gazprom

 Décision raisonnable pour les uns, occasion manquée pour les autres, l’accord passé entre Gazprom et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.