Home / Un peu d'histoire / Analyses / Le rapport Beveridge et la mise en place du Welfare State au Royaume-Uni

Le rapport Beveridge et la mise en place du Welfare State au Royaume-Uni

 
Lord William Beveridge
Lord William Beveridge

Alors qu’avant la Seconde Guerre mondiale, les mesures sociales ne concernaient que les plus démunis, cet épisode marque un tournant historique par la création des premiers systèmes de sécurité sociale universels. En effet, jusque-là, l’esprit de prévoyance de la bourgeoisie était considéré comme suffisant pour cette tranche de la population en cas de difficultés. Le premier système universel est mis en place en Grande-Bretagne, suite à la publication du fameux Rapport Beverdige.

Dès 1940, le Ministre du Travail britannique demande à William Beveridge des conseils afin de donner une certaine cohérence aux différentes mesures sociales déjà en place dans le pays. Economiste et fonctionnaire britannique né en Inde, marqué par les idées keynésiennes, Lord Beveridge est ainsi nommé en mars 1941 à la tête d’une commission. En pleine Seconde Guerre mondiale, la coalition au pouvoir souhaite que cette étude permette de mettre en place un système précis dont l’objectif est le bien-être de la société et davantage de justice sociale. Le rapport est publié en 1942 sous le nom de Social Insurance and Allied Services, plus communément appelé Rapport Beveridge.

En 1945, le Labour remporte les élections. Ainsi, en 1946, ce rapport est adopté au Royaume-Uni par Clément Attlee, nouveau Premier Ministre, via le National Insurance Act, qui établit la structure du Welfare State. Le système créé, unique et universel, gère les allocations chômage, maternité, les caisses de retraite et remboursent les frais médicaux et dentaires. Dès 1948 est créé le National Health Service qui est le système de santé britannique. Après les atrocités menées par les puissances de l’Axe, les puissances démocratiques, notamment le Royaume-Uni, avaient en effet besoin de répondre par des mesures sociales destinées à améliorer la vie des populations. La majorité des autres pays démocratiques d’Europe emboitèrent le pas au Royaume-Uni, notamment la France qui, par les ordonnances du 4 et du 19 octobre 1945, créa la Sécurité sociale.

Cependant, dès 1944, Lord Beveridge avait précisé qu’un tel système devait reposer sur le plein-emploi, le chômage ne devant pas dépasser 3%. En effet, avec la hausse du chômage, d’une part les allocations à verser augmentent, et d’autre part les prélèvements baissent, d’où une difficulté à conserver un tel système. C’est cette situation qui a notamment poussé à de multiples réformes du système britannique par la suite…

About Charles LARUE

Charles LARUE est créateur du site les-yeux-du-monde.fr, ouvert en mai 2010, et président de l’association Les Yeux du Monde, créée en juin 2011.

Check Also

Le long crépuscule du Maroc français au XXe siècle

 Admiratif et nostalgique d’un pays dont il fut Résident Général comme en témoigne la salle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.