Corée du Nord : à quoi joue la Chine ? - Les Yeux du Monde

Corée du Nord : à quoi joue la Chine ?

Lorsque la Corée du Nord a testé son premier dispositif nucléaire l’année dernière, la Chine l’a incitée à la diplomatie. Lorsque la Corée du Nord a coulé une navette sud-coréenne, en mars, la Chine a affirmé que les preuves n’étaient pas suffisantes. Mais maintenant, alors que la Corée du Nord a attaqué militairement une île sud-coréenne, la Chine apparait incapable de critiquer l’agression de son voisin. C’est après tout la preuve que la vision du monde selon la Chine est clairement différente de celle que nous, Occidentaux, pouvons avoir.

Et pourtant, la Chine apparait la seule à pouvoir ramener la Corée du Nord à la raison. C’est son seul véritable allié diplomatique, et seul exportateur (ou presque) de produits alimentaires. Son aide a augmenté durant les dernières années, pendant que les aides japonaises ou sud-coréennes ont plongé, suites aux menaces nucléaires. Mais elle a tout à perdre d’une situation tendue dans la région, et surtout d’une chute du régime actuel ! La Chine n’oublie pas l’épisode 1950-1953, lorsque des millions de Nord-Coréens affluèrent en Chine, fuyant la guerre. Et, dans le futur, en cas de victoire sud-coréenne, elle aurait à ses frontières des bases militaires de son « vrai-faux » ennemi actuel, les Etats-Unis.

Tous les discours chinois sur le sujet évitent de mentionner directement la Corée du Nord. Ils appellent uniquement les deux parties à la raison. Ce soutien dissimulé (qui peut apparaitre déraisonnable) maintient encore plus les craintes sur la puissance chinoise chez ses voisins japonais, vietnamiens…, déjà tout émoustillés par les revendications maritimes chinoises en Mer de Chine. Les Etats-Unis, eux, ont compris l’importance du poids de la Chine, diplomatiquement parlant. Ils l’incitent  à peser de tout son poids, urgemment, afin de ramener Kim Jong-Il à la raison.

Néanmoins, pour beaucoup de spécialistes, si la Chine essayait de dire à la Corée du Nord ce qu’elle devrait faire, il y a peu de chances pour que cette dernière obéisse. Donc faut-il de nouvelles sanctions internationales ? Il sera intéressant de voir si la communauté internationale perçoit un problème nord-coréen, ou bien un problème chinois. Car il semble évident que la Chine s’opposera une nouvelle fois à toute nouvelle sanction. La Corée du Nord reste son unique tampon stratégique en Asie contre les Etats-Unis. Elle reste méfiante vis-à-vis de la Corée du Sud, qui organise encore des manoeuvres militaires conjointes avec les Etats-Unis. Reste à voir si la Chine cède diplomatiquement à l’avenir, ou reste campée sur ses positions, quitte à s’isoler diplomatiquement.

About Alexandre LIEBERMANN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *